Gagner en autonomie : focus sur les assistances robotiques

En France, de nombreuses personnes à mobilité limitée sont en demande d’aides techniques de compensation pour le membre supérieur afin de réaliser des gestes simples de la vie quotidienne. Pour les aider, des solutions d’assistances robotiques existent déjà mais sont chères et mal adaptées aux besoins de chacun. Pour permettre à ces personnes de gagner en autonomie, ORTHOPUS se lance dans la conception de solutions robotiques, adaptables et modulaires.

Des aides difficiles d’accès

Les maladies neuromusculaires touchent plus de 30 000 personnes en France et environ 225 000 personnes en Europe. Ces maladies, souvent évolutives, entraînent une faiblesse musculaire, voire la perte ou la dégradation de la mobilité de certains membres.

Pour compenser cette limitation de la mobilité, il existe plusieurs types d’aides de compensation pour le membre supérieur :

  • Des supports de bras qui permettent de soulager le poids du bras, des épaules et du dos
  • Des bras de préhension robotiques, commandés par l’utilisateur, qui réalisent les mouvements à sa place

Le marché mondial des aides robotiques pour la compensation du membre supérieur est couvert par peu d’acteurs. Les sociétés qui les proposent ne sont résolument pas engagées dans l’innovation sociale et solidaire. Aussi, les prix pratiqués sont excessifs, et les solutions mal remboursées par nos systèmes de santé. À titre d’exemple, le bras robotique d’assistance le plus apprécié par les utilisateurs coûte près de 55 000 euros, ce qui ne lui permet pas d’être accessible à tous.

L’origine de notre projet

La robotique fait partie de l’ADN d’ORTHOPUS car son fondateur, David Gouaillier, et une partie de l’équipe R&D, ont précédemment travaillé sur le robot humanoïde NAO

En 2019, la rencontre entre David Gouaillier et Pierre Freyssinet permet de lancer un nouveau projet. Pierre Freyssinet est alors un investisseur à la recherche d’une entreprise de l’Économie Sociale et Solidaire. Il entre donc au capital d’ORTHOPUS avec le souhait de proposer à son neveu Théophile, un bras d’assistance robotique. Conscients des problèmes d’accessibilité des produits existants, Pierre et une équipe de makers bénévoles travaillaient déjà sur un projet de bras robotique en Open Source !

En s’appuyant sur l’existant, ORTHOPUS prend le projet en main pour continuer le développement de ce bras robotique afin de concevoir une solution médicale certifiée avec la volonté de démocratiser son accès.

Le prototype : des tests aux conclusions

Le projet a donc débuté par la réalisation d’un prototype de bras de préhension robotique basé sur le bras robotique Open Source : Niryo One.

Après plusieurs mois de travail en coopération avec Nicolas Pousset, testeur-utilisateur et technophile, celui-ci est aujourd’hui en possession d’un prototype réalisé par ORTHOPUS. Ce prototype se contrôle avec un smartphone à l’aide du joystick intégré au fauteuil afin de réaliser des gestes de la vie quotidienne.

Nicolas Pousset, utilisateur et testeur du prototype

À la suite de ces premiers essais, nous avons constaté que le bras Nyrio n’était pas adapté en termes de puissance, de dimension et de sécurité pour l’utilisateur et qu’il fallait poursuivre la R&D : de ce constat est né notre projet ARMMS.

Le projet ARMMS

Pour répondre à la problématique d’accessibilité et de personnalisation propre à chaque besoin, ORTHOPUS met au point une nouvelle solution : ARMMS  (pour Architecture Robotique Modulaire pour la compensation du Membre Supérieur).
Le caractère innovant de notre solution repose sur la conception d’une architecture modulaire qui repose sur plusieurs éléments Open Source, adaptables, compatibles entre eux et avec les interfaces du marché permettant, ainsi, de faciliter la personnalisation et de réduire les coûts.

Cette architecture se compose des éléments suivants :

– Une gamme de servomoteurs composée, d’un moteur électromagnétique, d’un réducteur de vitesse, d’une carte électronique et d’un ensemble de capteurs permettant de réagir aux sollicitations extérieures

– Un ensemble d’orthèses et d’outils qui facilitent l’interaction de l’aide robotisée avec l’utilisateur et s’adaptent simplement à la morphologie des patients

– Une unité centrale, au coeur de l’architecture modulaire, qui permet la compatibilité électrique, logicielle et mécanique avec les fauteuils et les différentes interfaces utilisateur existantes (joystick, commande buccale, application smartphone…)

– Des liaisons mécaniques qui offrent légèreté et robustesse, et permettent de concevoir de nouvelles architectures avec un ou plusieurs servomoteurs

À partir de ces différents éléments, nous allons développer trois solutions d’appareillage avec une complexité mécatronique croissante. Nous débuterons notre gamme de solutions par la réalisation d’un support de bras comprenant un seul servomoteur (AT1X). Puis, nous développerons un dispositif à deux servomoteurs (AT2X), pour réaliser à terme, un bras d’assistance robotique comprenant six servomoteurs (AT6X).

Concept ARMMS : une architecture modulaire

En proposant à la fois une technologie accessible et évolutive, notre ambition est de créer une gamme de solutions abordables et modulaires capables de devenir des “standards”.

À​ la recherche de partenaires

Nous avons déjà commencé à travailler sur notre première brique modulaire : le Servomoteur. Son développement va durer 12 mois. Et nous voulons proposer très rapidement, notre premier support de bras avec un axe motorisé (AT1X).

Pour mener à bien nos projets, nous collaborons avec l’association AFM-Téléthon ainsi qu’avec l’ESEAN (établissement sanitaire de soins de suite et de réadaptation pour enfants et adolescents à Nantes) qui vont nous aider à mieux comprendre les besoins des utilisateurs en demande de ce type d’aides.

En plus de ces précieuses collaborations, nous sommes à la recherche de partenaires pour mener à bien ce projet, notamment sur le volet financier. Si vous aussi, vous voulez aider ORTHOPUS et apporter votre soutien afin de relever ce challenge pour une santé plus solidaire, contactez nous !