L’ergothérapeute : un professionnel au cœur de l’accompagnement du handicap

Quel est le rôle d’un ergothérapeute dans le parcours de rééducation d’un patient ? Comment la fabrication numérique fait évoluer la profession ? Présentation de ce métier au service de l’autonomie.

Les ergothérapeutes sont des professionnels de santé qui ont pour mission d’apporter de l’autonomie dans le quotidien des personnes en situation de handicap. Ils sont présents tout au long du parcours patient et interviennent sur prescription d’un médecin, le plus souvent spécialisé en médecine physique de réadaptation (MPR). Les deux professionnels travaillent d’ailleurs souvent main dans la main dans des centres de Soins de Suite et de Réadaptation (SSR) ou dans des CHU. Les ergothérapeutes exercent également dans des centres médicaux sociaux (IME, SESSAD, IEM, …), des lieux de vie (FAM, MAS, …) et en libéral.

Une profession qui s’occupe de la promotion de la santé
et du bien-être par l’occupation”
Définition de l’ergothérapie par l’Association Nationale Française des Ergothérapeutes

En 2021 la France comptait 14 548 ergothérapeutes dont 87% de femmes.

Un professionnel au service de l'autonomie tout au long de la vie

Aux différents âges de la vie, après un accident, une blessure, pour le suivi d’une pathologie, ou pour les troubles de l’apprentissage de l’enfant : tout le monde pourrait être amené à consulter un ergothérapeute.

Dans le but d’apporter de l’indépendance et de l’autonomie, l’ergothérapeute prend en charge ses patients à 3 niveaux différents :

  • La rééducation, qu’elle soit motrice ou cognitive. Elle est souvent basée sur des activités manuelles et ludiques qui visent à récupérer de la mobilité. Il existe par exemple beaucoup d’exercices de renforcement musculaire au niveau de la main pour retrouver une préhension suffisante à la vie quotidienne.
  • La réintégration sociale, dans l’environnement familial, professionnel, scolaire etc. Par exemple, lever le bras en classe pour pouvoir participer, échanger avec ses camarades étant primordial dans la sphère sociale pour conserver l’interaction.
  • La réadaptation de l’environnement physique quotidien. Dans ce cas là, il va effectuer des mises en situation dans le quotidien de la personne et par la suite, faire des propositions d’aides techniques de compensation du handicap (comme un fauteuil roulant, un support de bras etc.), d’aménagement de domicile, du véhicule, ou encore des adaptations de l’outil informatique. “Notre rôle est d’établir le cahier des charges : par exemple les dimensions du fauteuil, l’ère de giration, etc. »”

Nous on est là pour faire de l’information et du conseil.
Le but c’est de présenter tout ce qui peut être possible au patient.”
Krystel, ergothérapeute du Groupe Korian à Grenoble

La fabrication numérique : une révolution pour l'ergothérapie

Les ergothérapeutes sont équipés d’un panel d’outils pour créer les aides techniques adaptées aux besoins et au quotidien de leurs patients : fabrication des mousses de positionnement pour les fauteuils roulants, des reposes-poignets, couture d’une orthèse, etc.

Aujourd’hui, des machines de fabrication numérique comme les imprimantes 3D, viennent compléter ces outils traditionnels et ouvrent de nouvelles possibilités. Elles permettent de créer rapidement des aides techniques personnalisées sur mesure pour chaque patient (attrape-cuillère, porte-verre, ouvre bouteille etc.).

“ Ce serait presque maltraitant pour les patients de ne pas considérer
les avancées technologiques dans notre métier”
Nolwenn

Ces machines nécessitent cependant une formation importante et c’est là que repose l’enjeu connexe à la création numérique : trouver le temps et les moyens pour former les professionnels

Depuis 2016, le REHAB-LAB du Centre mutualiste de rééducation et de réadaptation fonctionnelles de Kerpape, explore les possibilités offertes par ces nouvelles technologies. Pionnier dans le domaine, le REHAB-LAB a déjà formé plus de 120 ergothérapeutes à l’impression 3D.

Cet atelier d’un nouveau genre permet d’expérimenter la création d’aides techniques par les patients eux-même, entourés d’ergothérapeutes et de référents techniques :

Chez ORTHOPUS, nous intégrons l’impression 3D dans la conception de nos dispositifs médicaux. Les coques de nos solutions seront imprimées en 3D, ce qui permettra d’en choisir la couleur. Les fichiers seront publiés en open-source sur internet afin de permettre aux utilisateurs et utilisatrices de les personnaliser. Chez soi avec une imprimante 3D, ou accompagné par des personnes compétentes dans un fablab ou un human lab, toutes les idées pourront prendre vie !

Un FABLAB est un atelier ouvert à tous, débutants comme spécialistes, pour prototyper et fabriquer des objets. On y trouve des établis de bricolage traditionnels, de l’équipement électronique, et des machines à commandes numériques comme des imprimantes 3D et des découpeuses laser. Les fablabs sont des lieux de sociabilité et d’entraide autour du partage de savoirs-faire techniques.

Un HUMANLAB, c’est un fablab mais dédié à la réalisation d’aides techniques au handicap. Espace d’échange et de solidarité, ils accueillent les personnes en situation de handicap qui ont une idée ou un besoin et les accompagnent dans la fabrication.  

Quelques Human labs français : My Human Kit à Rennes, L’APAJH44 à Nantes, Autonabee à Lyon, Le Humanlab Saint Pierre à Palavas Les Flos.

Ressources autour de l'ergothérapie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill the form below to download our catalog :

Aller au contenu principal